Savez-vous planter des graines?

Comme le rapportait Libération l’an dernier, une petite révolution avait lieu après une nouvelle loi votée par le Parlement européen, autorisant la vente de semences paysannes pour les agriculteurs. Ils n’étaient donc plus forcés d’être sous l’emprise de certains géants comme Monsanto (producteur de semences mais aussi de pesticides comme le glyphosate…).

Malheureusement encore aujourd’hui, les agriculteurs, sélectionneurs de plantes et créateurs de semences sont pressurisés pour obtenir un rendement efficace, une uniformité et une durée de conservation, le tout au détriment du goût et d’une bonne alimentation.

Dan Barber, chef pionnier de la restauration et co-propriétaire du Blue Hill Manhattan et du Blue Hill Stone Barns, va au-delà du concept de sa ferme en créant sa collection de graines Row 7 Seed. Partant du constat que pour faire de la bonne cuisine il faut un bon produit, il s’est associé à des sélectionneurs de plantes pour créer des graines (bio) qui donnent la priorité à la saveur. « En travaillant ensemble sur le terrain et dans la cuisine, ils testent, dégustent et commercialisent de nouvelles variétés de plantes délicieuses, pour avoir un impact sur le sol et dans l’assiette ».

Sur leur site vous trouverez leurs graines mais aussi de jolies recettes

J’ai également découvert récemment la marque italienne Piccolo, qui propose des graines emballées dans de sublimes packagings graphiques et colorés. Des légumes et plantes choisies avec soin, idéales pour la culture en pot et qui s’intègreront à merveille dans n’importe quel espace de jardin en terrasse. Chaque paquet de semences est fourni avec son guide pratique. Sont également proposés des kits avec accessoires pour jardiniers passionnés!

Vous trouverez également des semences de variétés anciennes et bio chez La boîte à graines ou sur le site de l’association Kokopelli, qui revendique le droit de semer librement, l’utilisation de plantes médicinales ou encore l’abolition pure et simple de toutes formes d’agriculture et de médecine fondées sur la mort, sur les produits chimiques et sur les chimères génétiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *