Sur ma crêpe

Demain c’est la chandeleur! Petite histoire : cette fête chrétienne célébrée le 2 février, soit 40 jours après Noël, qui signifie « fête des chandelles » et qui honore Jésus comme lumière et la pureté de la Vierge Marie. Bon vous me direz, et les crêpes là-dedans? La tradition remonte aux pélerins qui venaient de Rome à qui l’on distribuait des galettes.

Cette fête des Lumières durant laquelle on mange un dessert « gras » se retrouve aussi dans la tradition juive avec Hannoucca, où l’on mange des beignets.

Selon la tradition, lorsqu’on cuisine la première crêpe, il se doit de la faire sauter plusieurs fois de suite afin de conjurer le mauvais sort pour l’année à venir. Les paysans avaient même pour coutume de le faire en tenant une pièce de monnaie dans la main gauche (un louis d’or pour les plus riches) afin d’attirer sur eux bonheur et prospérité…

Comme Noël ou d’autres fêtes, la chandeleur a évidemment perdu son caractère religieux et est juste un bon prétexte à faire de bons petits plats! Alors si demain vous faîtes des crêpes, voici quelques supers produits à déguster avec…

Chandeleur

1. Créme de Salidou – Maison Armorine (4,50 euros)
un caramel onctueux fabriqué dans une maison artisanale de Quiberon créée en 1946

2. Pâte pralin amandes et romarin – Joël Durand (14 euros)
amandes de Provence AOC et du romarin frais, quel originalité!

3. Pâte chocolat fève de tonka – L’épicurien (6 euros)
la particularité de la fève tonka et la puissance du chocolat noir

4. Miel de tilleul – Hedene (37,50 euros pour un trio, fdp inclus)
récolté en Picardie dans la forêt de Chantilly, ce miel a un léger goût mentholé

5. Praliné 78% – Michel Cluizel (8,30 euros)
un concentré de goût de fruits secs grillés dans du sucre cuit au caramel et de cacaos fins

6. Pâte chocolat noisettes – Alain Ducasse (30 euros)
une texture granuleuse à base de chocolat noir et au lait, praliné amandes noisettes, décliné en deux formats dont un XXL de 550g pour les supers gourmands

7. Confiture rhubarbe et sureau – La Chambre aux confitures (7,50 euros)
la baie noire de sureau et l’acidité de la rhubarbe, le tout sans conservateurs

8. Beurre – Bordier (3,10 euros)
un beurre demi-sel (moins de 3% de sel) par Jean-Yves Bordier, fils et petit-fils de beurrier fromager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *